Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
L'Atelier cuir de Françoise

L'Atelier cuir de Françoise

REALISATION D'ARTICLES EN CUIR - BOURRELERIE - MAROQUINERIE

Articles avec #travail du cuir catégorie

9 Août 2008

17 - une petite sacoche en cuir

Pour mes prochains cours de vannerie, je dois apporter mes outils et je me suis dit que je pourrais me fabriquer une petite sacoche en cuir à mon goût.

Après avoir réfléchi à la forme de la sacoche, j'opte pour le style sacoche de plombier cylindrique, et je commence par découper les pièces de cuir




Ensuite je recopie le dessin choisi sur le cuir mouillé à l'aide d'un stylet et j'incise les lignes du dessin avec un couteau à ouvrir


après à l'aide de différents matoirs (outils de façonnage donnant un dessin particulier ou une forme spéciale) je perfectionne le repoussage de mon cuir.

Un fois le cuir sec, il me reste à le peindre avec de la peinture acrylique




et à le vernir avec un vernis satiné qui lui laissera son aspect naturel mais le protégera des agressions extérieures




Il ne reste plus qu'à coudre les différentes parties entre elles, à la main avec deux aiguilles












et ajouter une bandoullière et un fermoir aimanté.

Et voilà le résultat final...



Publié par Françoise à 15:12pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #TRAVAIL DU CUIR

16 Juillet 2008

8 - j'ai perdu mon portable (fin)


A présent que le cuir est sec, on va teindre les deux parties de l'étui.. C'est plus facile de les teindre lorsqu'ils sont à plat. Çà sèche très vite
.





Ensuite je pose le bouton pression, pour la fermeture de l'étui. Comme mon cuir est très fin (1 mm d'épaisseur) j'ai utilisé des pressions que l'on trouve dans les grandes surfaces (pour anorak par exemple).







Je vais marquer ma ligne de couture avec une griffe à frapper, il existe aussi des griffes à roulettes.








A l'aide d'un compas à pointes sèches, je trace un filet (ligne gravée dans le cuir en décoration) sur la partie supérieure de mon étui



 




Il ne reste plus qu'à coudre avec 2 aiguilles (une à chaque bout du fil) qui vont se croiser dans chaque trou percé avec l'alène.


 




Quand la couture est terminée, on recoupe les bords de l'étui et avec un pinceau, on passe de la teinture sur la tranche tout autour de l'objet.





Pour parfaire le travail, je vais frotter la tranche avec un outil maison, un bon vieux nonos sur lequel j'ai fait une encore encoche. En frottant le bord de mon cuir, celui-ci va s'échauffer et se lustrer










Et voilà le travail est terminé, j'ai enfin mon étui de portable, il ne me manque plus qu'une ceinture pour l'accrocher....


J'espère que vous avez aimé la visite, à bientôt......

Publié par Françoise à 00:14am - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #TRAVAIL DU CUIR

14 Juillet 2008

7 - j'ai perdu mon portable - suite

 

Ca y est, c'est parti, je commence mon étui.

Dans un premier temps, le choix du motif :

j'ai choisi ce dessin celtique, car j'ai dans l'idée de changer de technique  et d'ajourer mon cuir au lieu de le repousser.

Le dessin fait 4cm x 4cm (d'où la difficulté de découpe).

 

 




J'ai pris du collet naturel d'1 mm d'épaisseur pour sa finesse. Je reporte avec un stylet le motif de mon dessin sur le cuir.






Ensuite je commence à inciser le cuir. Il me faudra une bonne heure de travail délicat pour dégager toutes les parties à enlever et arriver à ce premier résultat. Ce n'est que le début car il faudra affiner les découpes plus tard.

 






Après, il faut mouiller le cuir pour le mettre en forme autour du portable. A ce stade, la peau est molle et peut s'étirer, il suffit de la laisser sécher plusieurs heures (tout dépend de l'épaisseur du cuir), elle deviendra rigide et gardera sa forme.



La suite donc à demain.

 

 

Publié par Françoise à 02:05am - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #TRAVAIL DU CUIR

12 Juillet 2008

6 - Panique ; j'ai perdu mon portable

Ouf, je l'ai retrouvé. Je l'avais mis dans ma poche et en conduisant il avait glissé sur le côté du siège. C'est décidé, je vais me faire un étui en cuir.

Si l'élaboration de cet étui vous intéresse, suivez-moi, je vais vous montrer le chemin.

Dans un premier temps, il faut faire un gabarit en bois (genre liteau, aux dimensions du téléphone ; le mien fait 9,5 cm de haut, 4,5 cm de large et 2 cm d'épaisseur.

 
Je coupe 4 bandes de cuir aux dimensions du plan (un pour l'arrière, un second pour le devant et deux pour les côtés). Il ne faut pas oublier de prendre en compte la marge pour les coutures (tout dépend de l'épaisseur du cuir) et l'ajouter aux mesures finales de l'étui.

 

 

 

Puis on coupe le cuir a la forme voulue : arrondi des angles, encoche pour attraper l'appareil, pose des boutons pression.

 

 


Pour accrocher l'étui à la ceinture soit, on fait une patte qui sera cousue sur l'arrière soit on fait deux fentes (dans ce cas il n'y a pas de couture)

 

Si le cœur vous en dit vous pouvez faire un dessin en repoussage ou mettre vos initiales avec des lettres à frapper ou encore les peindre

 



Voilà toutes les pièces sont prêtes à être assemblées. Il ne reste plus qu'à coudre, la partie la plus délicate car le travail doit être soigné.

 

 

 

Une autre méthode consiste à mouiller le cuir pour mettre en forme la partie supérieure. Prendre le gabarit (à défaut on peut prendre l'objet à mouler et le recouvrir de papier film). Il faut bien l'isoler car on va mouiller le cuir pour le former.

 

On passe le cuir sous l'eau et on l'applique sur le gabarit, on lisse tout autour pour qu'il épouse la forme du gabarit (attention aux coups d'ongles ou autres, les marques risquent d'abîmer le cuir.

 

 

Quand le cuir épouse bien la forme du portable, il ne reste plus qu'à le laisser sécher et le lendemain, assembler les deux parties en traçant une ligne de couture le long de la pliure et enfin découper l'excédent de cuir.

Voilà pour la "théorie", la prochaine fois je vous montre l'élaboration pratique de cet étui

 

Publié par Françoise à 13:17pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #TRAVAIL DU CUIR

27 Juin 2008

3 - Le sac avec fermoir

Un jour je rêve de faire un sac avec fermoir, comme les anciens sacs de médecin, mais les fermoirs ne sont pas dans mes moyens. Après de nombreuses heures, même la nuit j'en rêvais, je crois que je tiens une idée, reste à la réaliser. Les premiers essais n'étaient pas concluants. Il fallait que je trouve autre chose.

Alors je vais prendre deux barres métalliques, les plier, recouvrir de cuir et fixer par les bouts avec un boulon. Le lendemain je fonce au magasin de bricolage de mon coin et achète mes deux barres plates en métal d'environ 2cm

de large. Je plie la première en forme de U (dessin de la barre).
Pour la seconde c'est plus difficile car il faut penser à l'épaisseur du cuir qui va recouvrir les deux barres et il faut que la seconde barre viennent s'encastrer sous la seconde sans forcer et sans laisser de jour. Le pliage des angles avec un marteau et une enclume de fortune fut assez ardu.












Ensuite il ne reste plus qu'à coudre ce fermoir maison avec le reste du sac dont la forme peut varier selon l'humeur du jour.












Publié par Françoise à 08:36am - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #TRAVAIL DU CUIR

26 Juin 2008

2 - Le repoussage - Premiers dessins

Par la suite je voulus décorer mes réalisations et les débuts furent hasardeux et timides. Je commençais par de simples dessins gravés sur le cuir, quelquefois je les repassais au feutre pour les faire ressortir. 

 



En me documentant sur les techniques de fabrication d'objets divers, je découvre le repoussage du cuir.
 Et si j'essayais !



Un autre problème surgit, il faut du nouveau matériel, des stylets pour tracer le dessin, des matoirs pour repousser le cuir (on «écrase» les contours pour que le dessin apparaisse en relief) et à l'intérieur même du motif, divers matoirs agrémentent les formes et l'aspect du dessin.
 



Je casse ma tirelire et commence par acheter 4 ou 5 matoirs et là d'autres horizons s'offrent à moi, j'allais pouvoir allier le travail manuel et le côté artistique. Les débuts furent timides mais je persévérais.

 

 
















 Enfin j'y suis arrivée.











Publié par Françoise à 22:43pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #TRAVAIL DU CUIR

25 Juin 2008

1 - La passion du cuir - 15 ans déjà

 
La passion du cuir, elle débuta il y a plus de 15 ans. Par hasard je découvre un stage de bourrellerie. Je crois bien qu'à l'époque, j'ignorais même en quoi consistait le métier de bourrelier. Je suis intéressée et aussitôt je m'inscris pour le lendemain. Ce stage ne durait que 2 jours et la première journée venait de se terminer, mais qu'importe j'avais envie d'essayer.

Ce fut une journée pleine d'enseignements (découpe, teinture, couture à deux aiguilles, utilisation de l'alêne, de la pince à coudre et bien d'autres choses encore). Quand la journée fut terminée je venais d'attraper le virus et j'étais décidée : j'allais travailler le cuir.


Bien sûr, avant tout il fallait que je m'équipe et le minimum que je devais posséder était, des aiguilles, du fil, une alêne, la fameuse pince à coudre et le plus gros morceau, le cuir lui même, pour le reste on verrait plus tard.

  


 Ma première réalisation fût un
filet-licol

 





Aussitôt fière de mon travail je me lançais dans la réalisation de...

sacoches pour chevaux

 
J'avais dessiné le gabarit à mon idée et me suis   inspirée des techniques de fermetures sur d'autres matériels déjà existants. J'étais assez satisfaite du résultat compte tenu de ma faible expérience et des moyens techniques dont je disposais.

Pendant les années qui suivirent, je n'ai cessé de chercher à progresser en apprenant de mes erreurs (il y en a eut beaucoup), en investissant dans quelques outils et en me documentant, mais je n'avais pas Internet comme aujourd'hui et les recherches étaient plus difficiles.


J'ai commencé par habiller mon cheval TIGA (un Halfinger) en lui faisant de belles

 


  fontes







en fabriquant une
trousse de maréchalerie                des rênes  













un
étui pour hachette pouvant s'accrocher à la ceinture


     











 

Publié par Françoise à 00:12am - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #TRAVAIL DU CUIR