Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Atelier cuir de Françoise

L'Atelier cuir de Françoise

REALISATION D'ARTICLES EN CUIR - BOURRELERIE - MAROQUINERIE

1 Février 2009

101 - mon voyage en Islande - Arrivée

Samedi 29 juillet 1978


Lorsque nous nous réveillons, il reste encore 12 heures avant d'atteindre l'Islande. L'océan est très calme mais le brouillard est toujours présent. Nous passons une bonne partie de la journée à visiter le bateau et le ......self service.






Il est 16 h lorsque nous montons sur le pont, l'air est très frais, le brouillard est toujours là, mais brusquement au dessus de la nappe de brouillard nous distinguons les premières côtes d'Islande.









Le spectacle est féérique, le soleil fait son apparition et l'émotion est intense, un peu comme ces matelots au long cours quand ils aperçoivent enfin la TERRE après des mois de mer.












Déjà les premiers reliefs de cette terre volcanique font leur apparition en se dressant telles des barrières minérales devant le visiteur





Depuis quelque temps déjà, nous sommes escortés par de nombreux oiseaux alors que le Smyril s'engage dans le Seydisfjordur.





Le ciel est bleu,  il y a un soleil magnifique et nous apercevons les premiers sommets neigeux ainsi que les premières maisons de l'ile.



Enfin nous touchons terre, il est 18 h. Les formalités douanières sont longues et fastidieuses, les voitures sont toutes alignées sur le quai et des chiens policiers reniflent chacun des véhicules garés. Après deux heures d'attente, nous pouvons enfin partir.


Nous prenons notre première piste, (il n'y a pas de route sauf à Reykjavik la capitale, enfin à cette époque, aujourd'hui je ne sais pas, mais les conditions climatiques ne favorisent guère la conservation des routes bitumées). Nous cherchons LE terrain de camping de Seydisfjordur. Il est minuit, lorsque nous nous couchons, il fait toujours beau et encore jour, par contre une odeur épouvantable, provenant de l'usine de poisson du fjord nous empeste toute la nuit


Le lendemain nous nous réveillons sous un soleil resplendissant, nous allons commencer notre voyage.


~ ~ ~


Petite explication très succincte pour vous expliquer l'origine volcanique de l'Islande. La terre est composée (entre autres) de plaques reposant sur une couche de magma. Ce sont les plaques tectoniques. Comme elles « flottent », elles se déplacent. Certaines s'écartent comme au milieu de l'océan Atlantique, comme une plaie géante, laissant s'échapper le magma qui au contact de l'eau va durcir et s'amonceler sur les bords de cette plaie qui ne cesse de s'agrandir.

A force de s'entasser, cette roche volcanique va finir par sortir de l'eau et c'est là qu'apparait l'Islande, qui s'agrandit d'années en années, centimètres par centimètres. Elle se situe donc au beau milieu de la ride médio atlantique et c'est pour cela que cette terre est en constante évolution volcanique.


Comme ces plaques s'écartent l'une de l'autre, à l'autre bout, çà coince, alors les plaques opposées vont se chevaucher, l'une va passer en dessous et être digérée par le magma, pendant que l'autre va s'élever et

comme cela ne se fait pas sans friction, cela génère des tremblements de terre.


~ ~ ~


Avant de découvrir ces paysages tous aussi fabuleux les uns que les autres, je vous propose de regarder la carte afin de suivre l'itinéraire que nous allons emprunter.





Reprenons la route (ou plutôt) la piste vers le sud de l'ile, en direction de Hofn, et continuons sur la côte sud pour arriver au lieu dit : Jokulsarlon. C'est là que s'achève le plus grand glacier d'Europe le Vatnajokull, où ses glaces tombent dans la mer (il ne faut pas oublier que l'Islande fait partie de l'Europe)




Nous décidons de nous arrêter là et nous montons notre tente dans ce lieu féérique afin de pouvoir profiter largement du spectacle qui nous est offert. C'était sans compter les sternes et les pluviers dorés qui nous ont attaqués, mécontents de notre présence ; on était être trop près des petits, c'est pas grave on s'est installé un peu plus loin.



De nombreux « glaçons » flottent dans une petite mer intérieure avant d'atteindre l'océan




















Seul un pont de bois, jeté par dessus ce bras de mer nous permet de continuer notre route,




On se retrouve de l'autre côté, on a encore beaucoup de choses à découvrir.......





Publié par Françoise à 09:20am
Avec les catégories : #VOYAGES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Dany 01/02/2009 03:03

Bonjour depuis Canton (Guangzhou) Chine,bel article, un grand saut dans le passé et les souvenirs , bonne journée. :0059: bye
http://dany.enchine.over-blog.com/

Françoise 01/02/2009 09:49


c'est vrai j'ai l'impression de revivre une deuxième fois ce voyage. Bonne journée à toi aussi


Oma Annick 31/01/2009 23:12

Quel superbe et passionnant voyage !! à bientôt pour la suite ..

Françoise 01/02/2009 09:54


je t'attends pour la suite du voyage ? tu y es la bienvenue


carine 31/01/2009 10:33

Bonjour Françoise,

Merci pour ce beau voyage. J'ai lu la 1ere partie et je me suis surprise à attendre la deuxième avec impatience et encore aujourd'hui j'attend la suite avec hâte. Merci pour ce moment d'evasion.
Bises

Françoise 01/02/2009 01:12


je vais me dépêcher d'écrire la suite pour ne pas te faire languir. Je suis contente de cela
te plaise


magsam 30/01/2009 23:48

Coucou ma petite Françoise
comment tu vas?
J'aime bien comme tu présentes et comme tu racontes ton voyage on s'y croirais.
Je te repondrais sur ton mail ce week end je pense que j'aurais plus de temps a moi en attendant j ete fais de gros bisous a toi et a petite Mac bonne nuit a toi et je suis pressée de savoir la suite de ce qui se trouve dérriere ;)

magsam 30/01/2009 23:48

Coucou ma petite Françoise
comment tu vas?
J'aime bien comme tu présentes et comme tu racontes ton voyage on s'y croirais.
Je te repondrais sur ton mail ce week end je pense que j'aurais plus de temps a moi en attendant j ete fais de gros bisous a toi et a petite Mac bonne nuit a toi et je suis pressée de savoir la suite de ce qui se trouve dérriere ;)